SANTÉ

Bébés et parents : comment protéger les tout-petits de la chaleur estivale ?

Chaque été, des reportages télévisés mettent en garde contre les dangers de la chaleur étouffante et des vagues de chaleur. Les reportages ciblent particulièrement les personnes âgées et les personnes fragiles, qui risquent de souffrir le plus de la hausse des températures. Les personnes fragiles, même si nous n'y pensons pas souvent, comprennent également les nouveau-nés, les êtres les plus fragiles qui soient.

C'est la Société italienne de néonatologie qui a tiré la sonnette d'alarme et publié des lignes directrices à l'intention de tous les parents sur la manière de se comporter et, surtout, de protéger les nourrissons de la chaleur intense, qui peut être extrêmement préjudiciable à la santé du petit.

Il est évident que le principal danger auquel les nourrissons sont confrontés en été est la déshydratation. Chez les bébés de quelques mois, une couche constamment sèche peut être un signe de déshydratation, mais ce n'est pas le seul.

Freepik
Protéger les bébés de la chaleur : quelques conseils utiles
Chaque été, des reportages télévisés mettent en garde contre les dangers de la chaleur étouffante et des vagues de chaleur. Les reportages ciblent particulièrement les personnes âgées et les personnes fragiles, qui risquent de souffrir le plus de la hausse des températures. Les personnes fragiles, même si on n'y pense pas souvent, comprennent les enfants en bas âge, les êtres les plus fragiles qui soient.
Freepik
Société italienne de néonatologie
C'est la Società Italiana di Neonatologia (Société italienne de néonatologie) qui tire la sonnette d'alarme et donne des conseils à tous les parents sur la manière de se comporter et, surtout, de protéger leurs enfants de la chaleur intense, qui peut être extrêmement nocive pour la santé du petit.
Freepik
Le danger de la déshydratation
Le principal danger auquel les nourrissons sont confrontés en été est évidemment la déshydratation. Chez les bébés de quelques mois, une couche constamment sèche peut être un signe de déshydratation, mais ce n'est pas le seul. Un faible débit urinaire, une sécheresse des muqueuses, un épuisement de la fontanelle de la nuque, une irritabilité ou une somnolence, des changements de température sont d'autres signes de déshydratation chez le nouveau-né.
Freepik
Le lait maternel suffit
Certains ne savent peut-être pas qu'en ce qui concerne les nourrissons, l'allaitement maternel ou l'utilisation de lait maternisé est absolument suffisant pour l'hydratation de l'enfant. En effet, le lait maternel couvre à la fois les besoins caloriques internes et les besoins en liquide de l'enfant. Il n'est donc pas nécessaire d'ajouter de l'eau ou d'autres liquides pour l'hydrater.
Freepik
Ne jamais l'exposer directement au soleil
Les experts de la Société italienne de néonatologie recommandent toutefois de ne jamais exposer directement les nouveau-nés à la lumière du soleil, car c'est sans doute le meilleur moyen d'éviter les coups de soleil mais aussi les érythèmes cutanés. Toutefois, comme le souligne Luigi Orfeo, président de la Sin, "l'utilisation de crèmes solaires sur les nourrissons n'est pas recommandée ; occasionnellement et dans des situations particulières, des crèmes avec un filtre physique, c'est-à-dire contenant de l'oxyde de zinc, avec un pouvoir filtrant élevé et pas trop gras, peuvent être utilisées sur les zones exposées".
Freepik
L'utilisation du climatiseur
En soi, le climatiseur n'est pas contre-indiqué pour aider le bébé à mieux supporter la chaleur, mais certaines précautions sont nécessaires. Par exemple, il est nécessaire de nettoyer les filtres à air avant utilisation (si c'est la première fois que vous le mettez en marche après l'hiver). De même, il est bon de vérifier que la température n'est pas trop inférieure à celle de l'extérieur (et en tout cas pas en dessous de 22-23 degrés). Enfin, il faut veiller à ne pas diriger le flux d'air sur l'enfant, mais toujours vers le haut.
nouvelles des grands acteurs d'hollywood
04/03/2024
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.